7 races de chiens calmes

Des compagnons à quatre pattes faciles à vivre, pour tout le monde, en ville et à la campagne. Celui qui veut prendre un chien doit y réfléchir à deux fois. Cette décision n'est pas à prendre à la légère puisqu'il s'agit d'assumer la responsabilité d'un être vivant ayant un caractère et des besoins individuels. Et cela pour les 15 prochaines années ! Vous découvrirez ici une sélection de races de chiens, qui sont par nature assez paisibles. Nous vous présentons 7 races de chiens calmes et adaptés à la famille, dont certaines conviennent également aux novices. Pour chaque race, il y a un profil avec la taille, le caractère, des conseils sur les soins du poil, le niveau d'exercices dont le chien a besoin et bien plus encore.
20% de remise sur votre premier achat !

Code : Nouveau20

Des compagnons à quatre pattes faciles à vivre, pour tout le monde, en ville et à la campagne.

Celui qui veut prendre un chien doit y réfléchir à deux fois. Cette décision n'est pas à prendre à la légère puisqu'il s'agit d'assumer la responsabilité d'un être vivant ayant un caractère et des besoins individuels. Et cela pour les 15 prochaines années !

Vous découvrirez ici une sélection de races de chiens, qui sont par nature assez paisibles. Nous vous présentons 7 races de chiens calmes et adaptés à la famille, dont certaines conviennent également aux novices. Pour chaque race, il y a un profil avec la taille, le caractère, des conseils sur les soins du poil, le niveau d'exercices dont le chien a besoin et bien plus encore.

Table des matières :

L'Irish Wolfhound ou lévrier irlandais : un adorable géant

Origine et caractère : Les lévriers sont les ancêtres de l'Irish Wolfhound, qui était déjà apprécié par les anciens Celtes en Irlande au 3ème siècle. En Grande-Bretagne, les grands chiens de chasse ont été utilisés pendant des siècles pour la chasse au gros gibier et surtout au loup. Au 19ème siècle, il fut croisé avec le borzoi et le dogue allemand, ce qui rendit le Wolfhound encore plus grand et plus fort. L'Irish Wolfhound est un géant adorable au caractère bienveillant : amical, ouvert et patient. Un merveilleux chien de famille, donc. Néanmoins, il a toujours toutes les caractéristiques d'un chien de chasse, que l'on peut parfois voir en se promenant. Avec une bonne socialisation, il s'entend bien avec les autres chiens et aussi avec les autres animaux.

Conditions de vie, éducation et entretien : Quand on voit un Irish Wolfhound, c'est en fait déjà clair. Ce chien n'est pas destiné à un appartement. Une maison avec un jardin et beaucoup d'exercice sont idéales pour garder ce gentil géant. Un chenil serait une catastrophe pour lui, car il est très proche des hommes et très affectueux. Il a besoin de beaucoup d'exercice, ses propriétaires doivent donc être des personnes actives. De longues promenades quotidiennes avec de courts sprints, comme l'aiment les lévriers, et des jeux de balle sont indispensables et le maintiennent occupé. Le sport canin est une excellente activité pour l'Irish Wolfhound, afin qu’il puisse se dépenser complètement. Il est dans son élément dans le travail de pistage. Les aboiements, quant à eux, sont plutôt exceptionnels pour l'Irish Wolfhound. Il est considéré comme calme, amical et réservé. Un brossage régulier du pelage est tout à fait suffisant.

Maladies spécifiques à la race : Comme beaucoup de grandes races de chiens, l'Irish Wolfhound a tendance à avoir des problèmes articulaires et de l'ostéochondrose. En outre, on observe chez l'Irish Wolfhound des cancers des os, des maladies cardiaques et des troubles gastriques. L’Irish Wolfhound peut souffrir d’une pneumonie sans avoir les symptômes habituels. Une pneumonie peut mettre sa vie en danger. Sans traitement immédiat, le chien meurt généralement en quelques jours. Il est important de savoir que les Irish Wolfhounds peuvent être sensibles aux anesthésies. Ils peuvent tolérer une anesthésie relativement légère pour leur poids. Il est donc conseillé d’en parler à son vétérinaire.

Taille, poids et espérance de vie : les mâles atteignent une taille au garrot de 81 cm et plus, les chiennes mesurent au moins 76 cm. Le poids des mâles est de 57 kg, celui des chiennes d'environ 50 kg. En moyenne, les mâles atteignent un âge d'environ 7,5 ans, tandis que l'espérance de vie des chiennes est légèrement plus élevée, soit environ 8,5 ans.

Le Retriever : un chien grand, de confiance mais pas un chien de garde

Conditions de vie et entretien : Une maison avec un jardin près d'un lac et une famille active, voilà ce que dirait probablement un Golden Retriever s'il pouvait faire un vœu. Cependant, il est également possible pour lui de vivre dans un appartement à condition de faire suffisamment d'exercice et d'activité. De longues promenades sont absolument nécessaires. La pratique du sport canin peut lui procurer beaucoup de plaisir. Il se prête aussi volontiers à l'entraînement des chiens de sauvetage ou de thérapie. Il ne convient pas à la vie en extérieur ni même à la vie de chenil. Il souhaite être avec sa famille tout le temps. Un brossage et un démêlage réguliers sont tout à fait suffisants pour l'entretien de son poils. Cependant, il convient d'accorder un peu plus d'attention à son museau et à ses dents, à ses yeux et à ses oreilles, ainsi qu'à ses griffes et à ses coussinets, et de les nettoyer avec les accessoires de toilettage appropriés si nécessaire. Comme pour tous les chiens, les soins dentaires doivent être une routine quotidienne pour éviter l'accumulation de tartre.

Maladies spécifiques à la race : Comme pour les autres grandes races de chiens, la dysplasie des hanches et des coudes est courant chez le Golden Retriever. Ces maladies sont en partie des maladies génétiques et sont donc héréditaires. En outre, diverses maladies oculaires telles que la cataracte ou l'atrophie rétinienne sont typiques de la race et peuvent conduire à la cécité du chien. Cependant, la plupart des chiens semblent bien s'en accommoder. L'épilepsie est également très fréquente chez les retrievers. L'épilepsie se manifeste généralement au cours des trois premières années de la vie et peut être traitée par des médicaments.

Taille, poids et espérance de vie : Le Golden Retriever est un chien de taille moyenne avec une poitrine prononcée. Sa tête est large avec des oreilles tombantes et flottantes. Les mâles atteignent une hauteur au garrot d'au moins 56 cm, les femelles une hauteur de 51 cm. Le poids des mâles est d'environ 32 kg, les chiennes sont généralement plus légères avec 25-32 kg. L'espérance de vie moyenne du Golden Retriever est d'environ 10-14 ans.

L'Elo : un chien calme, facile d'entretien et peu exigeant

Origine et caractère : L'Elo est une race de chien relativement nouvelle et inconnue en France. Cette race a été créée en 1987 sous le nom d'"Eloschaboro", qui est dérivé des races originales : Eurasier, Bobtail et Chow-Chow. Ce chien, qui ne montre pas d'instinct de chasse et n'aboie pas beaucoup, est particulièrement adapté à la famille. De ce fait, l'Elo est considéré comme un chien calme, détendu et stable, auquel l'agressivité semble être étrangère. Un chien de compagnie et de famille idéal. Il convient aux jeunes familles ou aux personnes vivant seules. Il aime sa maison et n'a aucune envie de partir à la découverte et de s'éloigner de son maître ou de sa maîtresse.

Conditions de vie, éducation et entretien : L'Elo est extrêmement adaptable et est entièrement dévoué à son entourage. Il peut vivre aussi bien dans la grande ville qu'à la campagne. Il n'a pas besoin d'une éducation stricte car il est obéissant et non agressif envers les autres chiens. Il est facile à toiletter et est peu exigeant. Il suffit de brosser son poil de temps en temps. Seul le changement de poil entraîne un peu plus d'entretien.

Maladies spécifiques à la race : La seule maladie typique de l’Elo connue est une maladie inflammatoire héréditaire des glandes sébacées (Sebadentis).

Taille, poids et espérance de vie : il existe deux tailles d'Elo. Le petit Elo a une hauteur au garrot d'au moins 35 centimètres et le grand Elo mesure 46 centimètres. Le petit Elo pèse au moins 10 kgs et le grand Elo peut peser entre 22 et 35 kgs. Deux types de poils existent pour les deux tailles d'Elo: poil dur et poil lisse. L'Elo a une espérance de vie d'environ 12 à plus de 14 ans.

Le Labradoodle : un chien amical, docile et adaptable

Origine et caractère : Les Labradoodles existent depuis 1989, et sont un croisement entre le Labrador et le Caniche. L'objectif était de créer un chien avec un poil antiallergique, comme celui des Caniches. De plus, comme un Labrador, il peut être un chien de thérapie ou un chien guide. Étant donné que le Labradoodle est une race mixte et qu'on ne sait pas si les caractéristiques du Labrador ou du Caniche prédominent, son caractère n'est pas toujours prévisible. Néanmoins, il combine les qualités du Labrador et du Caniche : ce chien est intelligent, docile, convivial et affectueux. Il s'adapte et suit son propriétaire partout. Heureux et facile, il vous met tout simplement de bonne humeur.

Conditions de vie, éducation et entretien : Le sympathique Labradoodle s'entend très bien avec les hommes et les animaux. Il peut vivre à la ville ou à la campagne,. Il est adaptable et extrêmement sympathique. Il n'a pas besoin de longues heures de marche, mais il doit bien sûr faire régulièrement de l'exercice. De nombreux Labradoodles aiment nager et rapporter. Ils aiment apprendre de petits tours et sont faciles à dresser. Le Labradoodle n'a presque pas de poils. Son poil frisé ou bouclé n'a besoin d'être peigné et brossé que de temps en temps. En été, vous pouvez également faire tondre son poil s’il est particulièrement bouclé..

Maladies spécifiques à la race : Comme la race est encore en développement, elle ne présente pas de symptômes liés à l’endogamie. Les Labradoodles sont donc moins sensibles aux maladies héréditaires. Néanmoins, on observe chez le Labradoodle un risque de dysplasie de la hanche, de dysplasie du coude (DE) ainsi qu'une atrophie progressive de la rétine (dégradation lente de la rétine conduisant à la cécité).

Taille, poids et espérance de vie : Le Labradoodle est un chien de taille moyenne à grande, dont la hauteur au garrot est comprise entre 53 et 65 centimètres. L'espérance de vie d'un Labradoodle est d'environ 12 à 14 ans.

L'Eurasier : un chien pas compliqué, calme et équilibré

Origine et caractère : Dès le début, l'Eurasier a été élevé comme chien de famille. Dans les années 60 et au début des années 70, il est né d'un croisement entre les trois races Chow-Chow, Spitz loup et Samoyède. Le nom Eurasier fait référence à la provenance des races originales d'Europe et d'Asie. L'Eurasier est sûr de lui, calme et équilibré. Il veut passer la journée avec ses maîtres et leur être un bon chien de garde. L'Eurasier est très attaché à sa famille et est un adorable compagnon de jeu pour les enfants. L'Eurasier a un comportement neutre vis-à-vis des étrangers, ce qui fait de lui un compagnon de promenade agréable.

Comportement et entretien : L'Eurasier préfère vivre là où se trouve sa famille, en appartement ou en maison. Si vous êtes souvent absent de chez vous toute la journée et que vous devez laisser votre chien seul, l'Eurasier ne vous convient pas. L'Eurasier veut toujours être avec ses maîtres. C'est un chien très intelligent et il sait comment imposer doucement sa volonté aux hommes. Cette race à poils longs est facile à entretenir. L'Eurasier n'a pas besoin d'être lavé, car son poil est recouvert d’une couche de graisse protectrice. Le jeune chien a besoin d'un toilettage quotidien. Le chien adulte a besoin d'un brossage deux fois par semaine. Cependant, lorsque le poil change au printemps et en automne, il faut le brosser quotidiennement pendant environ trois semaines pour enlever le sous-poil.

Maladies spécifiques à la race : L'Eurasier est un animal sain et robuste. Il ne souffre pas vraiment des maladies typiques liées à la race.

Taille, poids et espérance de vie : Les mâles atteignent une taille de 52-60 cm, leur poids est d'environ 23-32 kg. Les chiennes sont légèrement plus petites, avec une taille de 48-56 cm. Elles sont donc aussi un peu plus légères et pèsent entre 18 et 26 kg. Les Eurasiers atteignent un âge d'environ 12 à 15 ans.

Le Saint-Bernard : ce géant paisible

Origine et caractère : Tout le monde connaît la race du Saint-Bernard, ou chien de Saint-Bernard. Ce chien a vécu et travaillé il y a environ 200 ans dans un hospice dirigé par des moines au Grand Saint-Bernard dans les Alpes. Cependant, le Saint-Bernard original ne pesait pas plus de 40 à 50 kg. Aujourd'hui, il n'est pas rare de voir des chiens de 100 kg et plus. On peut facilement imaginer les graves conséquences pour sa santé. Pour lutter contre cette mauvaise pratique de l'élevage de chiens de race, les amis du Saint-Bernard se sont entre-temps engagés à élever des Saint-Bernard selon l'ancien modèle. Le Saint-Bernard respire un calme et un sang-froid exceptionnels. Il est équilibré et sûr de lui. Malgré sa taille impressionnante, il est très sensible et a une nature douce. Le Saint-Bernard est également très affectueux et sociable.

Conditions de vie, éducation et entretien : Le Saint-Bernard est un chien de famille sympathique qui a une tendance à l'inertie. Néanmoins, il n'est pas adapté à la vie uniquement en intérieur, ne serait-ce qu'en raison de sa taille. Ce chien de famille ne convient pas à la vie de chenil. Il a indéniablement un grand besoin d'espace. L'idéal pour lui est une maison spacieuse avec un grand jardin. Bien qu'il aime se reposer, il a besoin d'un exercice régulier lui permettant de prouver sa force et son endurance. Il aime le contact avec les gens. Il s'entend bien avec les autres chiens. Néanmoins, le Saint-Bernard n'est pas un chien pour les débutants ou les personnes ayant peu de temps, car même avec le Saint-Bernard, une éducation cohérente est nécessaire pour qu'il ne devienne pas tétu. Il convient également de noter que les Saint-Bernard ont tendance à avoir un fort flux salivaire et peuvent vraiment baver dans toute la maison. Les Saint-Bernard sont très exigeants en matière de soins. Les chiens à poils longs doivent être brossés quotidiennement et les chiens à poils courts chaque semaine. Par ailleurs, les yeux doivent être vérifiés de temps en temps. Il convient d'éviter de monter fréquemment les escaliers afin de protéger les articulations et les muscles.

Taille, poids et espérance de vie : les mâles ont une taille au garrot comprise entre 70 et 90 cm et un poids compris entre 60 et 90 kg, les chiennes sont légèrement plus petites avec une taille de 65-80 cm et peuvent également atteindre un poids de 60-90 kg. Il y a aussi des Saint-Bernard d'un poids d'environ 100 kg, une race trop lourde pour se tenir sur ses pattes, et qui est l'un des chiens dont l'espérance de vie moyenne est la plus faible. Les géants d'aujourd'hui n'atteignent que 6 à 8 ans. Dans des cas exceptionnels, ils atteignent 10 ans et plus.

Le Lhassa Apso : un petit chien avec un grand caractère

Origine et caractère : Le Lhassa Apso vient du Tibet et est une race très ancienne. Il y a déjà plus de deux mille ans, les Lhassa Apsos vivaient dans les monastères des hauts plateaux et étaient considérés comme des porte-bonheur. Qui pense que le Lhassa Apso est un chien d'appartement par nature se trompe. Parmi les nomades et les fermiers, il était apprécié comme petit chien de garde, qui pouvait aussi être utilisé comme chien de troupeau. Les Lhassa Apsos sont aussi appelés "Apso Seng Kye » qui veut dire « le chien sentinelle au rugissement de lion ». Ce chien de famille est affectueux et adaptable, quelque peu méfiant et réservé envers les étrangers, très fier, têtu et sûr de lui, un peu comme un chat. Lorsqu'un Lhassa Apso arrive pour la première fois dans une maison, il peut prendre un peu de temps avant de s'habituer aux personnes qui l'entourent. Une fois cela fait, il fait de lui un compagnon fidèle qui veut être vous suivre partout. Rester seul trop longtemps n'est donc pas pour les petits Tibétains. Depuis que les Lhassa Apsos ont été élevés comme chiens de compagnie, ils n'ont plus de véritable instinct de chasse. Cependant, ce sont de petits chiens de garde qui signalent toute anomalie en aboyant.

Conditions de vie, éducation et entretien : Le Lhassa Apso n'a pas de grandes exigences. Il peut très bien vivre dans un appartement en ville. Malgré son image de chien d'appartement, il ne faut jamais oublier d'où il vient : les montagnes sauvages du Tibet. Le petit chien de la nature n'est pas de nature à être porté dans les bras. Il adore se balader. De longues marches, par exemple, ne lui posent aucun problème. Il ne faut pas sous-estimer l'éducation de cet adorable compagnon à quatre pattes. Il peut être très têtu et obstiné. Le Lhassa Apso n'est donc pas un chien de débutant. Un dressage ferme, conséquent mais plein d'amour est nécessaire. Cependant, il ne faut pas soupçonner un acte de défi malveillant derrière sa désobéissance, mais il faut toujours se rappeler de l'indépendance qui a été exigée des Lhassa Apso dans leur terre natale. Seul le toilettage régulier est obligatoire. Pour le bien du chien, le poil doit également être plus court afin qu'il puisse bien voir et marcher. Tout cela sans parler de la poussière qu'il transporte avec son long poil jusque chez lui.

Les maladies liées à la race : Le Lhassa Apso est très robuste et résistant. Son poil dense protège le Lhassa Apso du froid et de la chaleur. Le Lhassa Apso ne souffre pas non plus de maladies héréditaires. Parfois, un nez raccourci peut causer des problèmes.

Taille, poids et espérance de vie : les mâles comme les chiennes ont une hauteur au garrot d'environ 25-28 cm et pèsent environ 5-8 kg. Le Lhassa Apso a une espérance de vie d'environ 12-14 ans.

vetevo - Pour l’amour des animaux.

Partenariats :